jeudi , 21 septembre 2017
Accueil » Editions » Tout doux, les Pâquis
Rue du Môle, image révolue… les voitures sont encore là! © Viviane Scaramiglia

Tout doux, les Pâquis

Rues piétonnes

Rues du Môle et de la Navigation, les Pâquisards se réapproprient deux tronçons supplémentaires entièrement ouverts aux piétons.

Fin août-début septembre, si la météo le permet, les travaux de la Ville de Genève qui ont démarré au début du mois, devraient être terminés. Mais les piétons peuvent déjà circuler à l’aise à la rue du Môle, entre la rue de Berne et la rue de Bâle, ainsi qu’à la rue de la Navigation, entre la rue de Berne et la rue du Levant.

Autant dire que les associations du quartier applaudissent, elles qui mènent une activité soutenue depuis des années pour que cette populeuse portion de ville de la rive droite rime avec mieux vivre. Moins de bruit et une meilleure qualité de l’air, tel est le combat mené en faveur des zones piétonnes par les représentants des habitants (SURVAP), des parents d’élèves (APEP), des défenseurs de l’économie (ADEP), de la Maison de quartier des Pâquis et des CréAteliers.

A pied et à vélo
En 2006, la place de la Navigation devenait un vaste espace piétonnier et convivial avec son ancienne fontaine, ses bancs, ses cinq nouveaux arbres et ses bennes à déchets enterrées. Dans son prolongement, la rue du Léman a été fermée à la circulation et réaménagée jusqu’à la rue Plantamour. Petit à petit, ici et là, les rues se mettent à respirer.

Nés d’un projet participatif en 2007, les deux nouveaux aménagements visent à assurer la sécurité des cheminements, en particulier aux abords des écoles. A la rue du Môle, les éléments de mobilier urbain déjà existants ont été redisposés. A la rue de la Navigation, l’aménagement provisoire attend une transformation définitive du lieu. Comme le piéton est aussi souvent automobiliste, que l’on se rassure: les places de stationnement supprimées dans le cadre de ces opérations ont toutes été compensées. Quant aux cyclistes, ils sont autorisés à circuler dans ces zones piétonnes.

Vive l’école
Dans le même objectif sécuritaire, les abords de l’école de Chateaubriand sur le tronçon de la rue des Pâquis entre la rue Gautier et la rue Rothschild sont mis en sens unique en direction de Lausanne, avec contresens cyclable. Exit l’excès de boucan et les pétarades, le trafic de transit est réduit, tout en maintenant l’accessibilité des riverains.

Viviane Scaramiglia

Voir également

Ça bouge pour Sports pour tous!

Le sport, c’est bon pour le corps et l’esprit! À Vernier, l’adage n’a jamais été …