dimanche , 28 mai 2017
Accueil » Rubriques » Gourmande » Le poivron, le corail des jardins

Le poivron, le corail des jardins

Vert, rouge, jaune, orange, le poivron fait partie de la même espèce que les piments

Il s’agit pourtant d’un piment très doux car, le saviez-vous, il existe tout comme pour les tremblements de terre, une échelle qui mesure la force des piments! Nous la devons au pharmacologue américain Wilbur Scoville qui l’établit en 1912. Pour vous donner une petite idée, le Tabasco s’inscrit entre 2’500 et 5’000, les piments oiseaux entre 30’000 et 60’000 et le plus fort piment du monde, le Carolina Reaper, autour des 2’000’000! Quant à notre très sage poivron, il culmine à … 0 sur l’échelle de Scoville. Originaire d’Amérique centrale, il est ramené en Europe après les expéditions de Christophe Colomb à la fin du XVe et au début du XVIe siècle. C’est surtout dans les pays méditerranéens que sa culture et sa consommation vont peu à peu s’installer. Cependant, le poivron reste encore au XIXe siècle largement absent des livres de cuisine d’Europe du nord. On peut même dire que jusque dans les années 1950-60, il est principalement utilisé dans la cuisine méridionale.

Simple à préparer

Tous les poivrons peuvent être consommés crus ou cuits mais le vert, cueilli avant maturité avec un goût plus prononcé, sera mangé cuit de préférence. Le rouge, plus juteux et parfumé, peut se manger cru sans problème. Quant aux poivrons jaunes ou oranges, il s’agit d’une variété particulière possédant une chair très fruitée, sucrée et savoureuse. On trouve même maintenant de nouvelles variétés violettes, blanches ou noires. Leur aspect est variable, allant d’une forme plus ou moins carrée à allongée ou même cornue. Simple à préparer, le poivron doit être rincé et épépiné. Autre point important, il faut savoir que c’est surtout la peau du poivron qui peut se révéler indigeste. Pour les peler, il faut les passer 10 à 15 min. sous le gril du four puis les mettre un moment dans un sachet hermétique afin de favoriser la condensation.

Idéal à farcir

Grâce à son intérieur bien creux et sa chair solide, le poivron se farcit facilement avec de nombreuses et diverses préparations: viande hachée, poisson (thon), riz, fromage frais et fines herbes. On pourra le servir en entrée, mariné dans de l’huile d’olive avec quelques anchois ou mélangé à une salade. Cuit, il sera parfait dans les gratins, les omelettes et sur les pizzas. D’une manière générale, il se marie bien avec les oignons, le thon, les œufs ou le poulet. Côté cuisson, il est possible de les faire sauter dans une poêle quelques minutes avec un peu d’huile d’olive pour les garder croquants ou alors de les confire longuement au four à basse température. Les poivrons se retrouvent dans plusieurs recettes méridionales comme le gaspacho espagnol, la ratatouille provençale ou la caponata sicilienne.

Recette

Salade aux trois melons

Voici une recette facile à réaliser et idéale comme dessert pour les chaudes journées d’été.

Ingrédients pour 4 pers.: environ ¼ d’une grosse pastèque à chair rose, 1 melon traditionnel cantaloup à chair orange et 1 melon à chair blanche, 3 c.s. de cassonade, 1 à 2 dl (suivant les goûts) de vin blanc doux (genre muscat) ou alors de porto. Pour les enfants, il suffira de préparer un bol à part sans alcool. Quelques feuilles de menthe ou branches de thym citronné pour la garniture.

Epépinez la pastèque et les melons et formez des boules à l’aide d’une cuillère spéciale conçue pour cet usage. Sinon, faites des cubes. Mettez toutes les boules dans un grand saladier avec le sucre et le muscat ou le porto. Laissez environ 2-3 heures au frigo. Servez ensuite dans des assiettes individuelles ou de petites coupelles en décorant de feuilles de menthe ou de branches de thym citronné.

Frédéric Schmidt

Voir également

Les bons cadeaux et les mauvais…

Mais alors, le 14 mai, qu’offrir sans faire de gaffe? Des fleurs, une plante, un …