jeudi , 21 septembre 2017
Accueil » Editions » Nouvelles de Vernier-Meyrin » Flânerie à Champs-Fréchets
© Laurent Barlier

Flânerie à Champs-Fréchets

Un quartier totalement piéton!

Le quartier des Champs-Fréchets est la 1e extension de la Cité de Meyrin construite dans les années 70 sur des sites privés, clairement délimitée par la rue des Vernes, la rue des Lattes et la rue Louis-Rendu. Découverte aux côtés d’Alejandra Tschudi de l’Association des Habitants des Champs-Fréchets.

Une configuration particulière

Le quartier des Champs-Fréchets est un lieu à part dans la cité de Meyrin, puisque sa configuration particulière permet de se balader librement sans qu’aucune voiture ou autre véhicule motorisé ne vienne perturber la quiétude des habitants! Vu de l’extérieur, difficile d’imaginer que ce quartier cache une vie associative, multiculturelle, communautaire et intergénérationnelle aussi riche et variée! La plupart des immeubles ont été construits autour d’un immense espace sur lequel le préau de l’école primaire, élément important dans la création de lien social, se mêle au reste des espaces communs, simplement, sans aucune indication de propriété. Ce quartier cache également d’autres trésors semblant avoir été imaginés pour que les habitants se retrouvent à l’extérieur. Si les espaces appartiennent à des promoteurs privés, aucun n’a cependant été privatisé. Commerces au rez des immeubles, tables, terrain de pétanque, jeux pour enfants et présences d’associations telles que le CEFAM (centre pour femmes migrantes), le Jardin de l’Amitié (lieu de rencontres pour les aînés), l’ACMM (association culturelle musulmane), on y trouve même un terrain de sport plein air accessible à tous. Enfin, citons la «Fréchette», petit cabanon contenant des jeux pour enfants que les mamans du quartier ouvrent certains jours après l’école, un bel exemple d’activité associative portée par les habitants du quartier.

Regard au travers d’une association proche de ses habitants

L’Association des Habitants des Champs-Fréchets, qui fêtera l’an prochain ses 40 ans d’existence, a été créée en 1975 sous l’impulsion d’une dizaine de personnes. Son leitmotiv: faire vivre le quartier et y rendre la vie plus agréable. Pari réussi puisqu’elle organise de nombreuses activités telles que chorale, fêtes de quartier, pique-niques aux pieds des immeubles, soirée raclette, tournois de jass ou vide-greniers, tant d’activités visant à encourager les habitants à mieux se connaître et créer des liens sociaux.

Une identité propre

Alejandra Tschudi, membre du comité de l’association des Habitants des Champs-Fréchets, qu’elle a présidé pendant dix ans, est très attachée à son quartier. Elle souligne l’opportunité que l’association lui a donnée de nouer des liens d’amitié solides avec des personnes qu’elle n’aurait sans doute pas connues autrement et ce, au travers du quartier car pour Alejandra «apprivoiser le quartier c’est créer des liens». A la question de ce qu’elle y aime particulièrement, elle répond que Champs-Fréchets est sans doute le quartier qui a le plus de vie aujourd’hui mais que peu importe, son quartier est forcément unique et elle l’aime!

Maribel Sànchez

Voir également

Ça bouge pour Sports pour tous!

Le sport, c’est bon pour le corps et l’esprit! À Vernier, l’adage n’a jamais été …