vendredi , 17 novembre 2017
Accueil » Editions » Nouvelles des Pâquis » La place Simon-Goulart rendue aux Genevois!

La place Simon-Goulart rendue aux Genevois!

Flânerie dans le quartier de Saint-Gervais

Ayant embrassé la religion réformée, le Français Simon Goulart (1543-1628) se réfugia à Genève en mars 1566. En 1607, il succéda à Théodore de Bèze en tant que modérateur de la Compagnie des pasteurs; lui-même pratiquait au Temple de Saint-Gervais. Vous me réciterez ces quelques lignes chaque fois que vous entendrez le nom du théologien résonner dans les trams 14 et 18 ou encore dans le bus 1!

Le pasteur a aussi laissé son nom à la Place créée en 1956, réhabilitée il y a peu en un espace public très prisé. «Le réaménagement de la place Simon-Goulart s’inscrit dans la volonté de la Ville de Genève d’offrir des espaces publics de qualité à la population» peut-on lire sur le site de la municipalité. Piétonne lors de sa prime jeunesse, la place l’est donc redevenue au printemps dernier. Pour le plus grand bonheur des habitants, des commerçants et des associations du quartier, mais aussi des étudiants et des employés de passage qui y mangent et s’y prélassent volontiers les jours de beau temps.

Un lieu chargé d’histoire

Avant la création de la place, le Service cantonal d’archéologie a trouvé tout un tas d’objets datant de la présence romaine et même d’avant. Parmi les éléments conservés, le monolithe replacé côté temple (mais qui n’y est plus) servait de lieu de sacrifice et a probablement été réutilisé par les premiers Romains pour leur culte. Une des nombreuses découvertes qui ont permis de retracer l’histoire de notre cité.

Une place, deux pratiques, zéro parking

La place Simon-Goulart se trouve à la transition entre la ville ancienne (bourg médiéval) et la ville moderne (quartiers des fortifications du XIXe siècle). Aménagée en un lieu de rencontre et de passage côté Coutance, la place l’est en un lieu urbain et convivial vers les Terreaux du Temple. Entre cette rue et celle des Corps-Saints, un tronçon de la rue Vallin est aujourd’hui une zone de rencontre.

Les lumières récompensées

En novembre dernier en Chine, la Ville a remporté le 3e prix du concours international «city.people.light» pour les nouvelles illuminations des places de Saint-Gervais, de Bel-Air et de Simon-Goulart. Cette dernière est désormais baignée d’une douce lumière, de manière à conserver la convivialité qui s’y est développée.

Monuments mis en valeur

Le bas-relief de l’artiste Paul Bianchi, situé sur la façade à l’angle de la place Simon-Goulart et de la rue Vallin, a également bénéficié de cette mise en lumière. Les deux fontaines en pierre sont éclairées depuis des auvents. L’illumination de la façade, du clocher et des entrées du temple offre une mise en valeur subtile à l’entier du bâtiment.

Pascal Sauvain

Le Prix «City.people.light» : www.lighting.philips.com/main/citypeoplelight

Voir également

Rendez-vous à l’hôtel

À Genève et le temps d’une saison théâtrale, le terme «hôtel» désigne désormais le Théâtre …