samedi , 22 juillet 2017
Accueil » Editions » Nouvelles des Pâquis » Trois contrats de quartier qui nous concernent
Les contrats de quartier, un outil pour instaurer un échange entre la Ville et le quartier concerné.

Trois contrats de quartier qui nous concernent

Grottes, St-Gervais, Pâquis

Après les quartiers des Grottes et de St-Gervais/Seujet/Voltaire, c’est au tour des Pâquis d’amorcer un «contrat de quartier». Une occasion de revenir sur la définition et le fonctionnement de cette démarche originale, sur les résultats déjà tangibles et sur son application très prochaine dans le quartier des Pâquis.

L’initiative de créer des cadres de dialogue et de concertation dans des quartiers spécifiques de Genève s’est concrétisée en 2008, lorsqu’un «processus pilote» est lancé dans les quartiers des Grottes et de St-Gervais/Seujet/Voltaire.

Le contrat de quartier est un outil, une «logistique» proposée par la Ville afin d’instaurer un échange avec un quartier défini. Tout débute par une «conférence de quartier» à laquelle sont conviés les habitants, les commerçants et les associations. Trois à cinq représentants sont alors élus pour siéger au sein d’une Commission de coordination, qui jouera le rôle d’intermédiaire entre le quartier et la Ville et fera régulièrement un état des lieux aux habitants. La Commission crée ensuite des groupes de travail selon les thématiques principales, puis, à partir des propositions de ces groupes, elle élabore une feuille de route avec des objectifs et des projets précis. La feuille de route est présentée au Conseil administratif, puis au Conseil municipal. Si les projets sont validés, les Autorités s’engagent à les mettre en œuvre dans les six ans à venir, toujours en dialogue avec la Commission, la conférence de quartier et les diverses associations de quartier.

En 2010, une vingtaine de projets émanant des Grottes et de St-Gervais/Seujet/Voltaire ont été soumis et acceptés par le Conseil administratif. Citons notamment le réaménagement du parc du Seujet, la création de nouveaux postes d’animateurs ou encore l’inauguration du Pavillon Bleu, nouvel espace de rencontre et de culture.

En ce qui concerne les Pâquis, des premières Assises avaient déjà eu lieu durant l’été 2010, et un cahier de proposition avait été conçu. Les discussions du 30 novembre 2013 s’inscrivent dans cette continuité: elles permettront de réactualiser les propositions et nourriront également le futur contrat de quartier. Cependant, la bonne mise en place de ce contrat dépend fortement de la présence et de l’action des associations de quartier, et tout particulièrement des Unités d’actions communautaires (UAC) qui sont régulièrement menacées par des coupes budgétaires.

L’attention et l’implication très fortes des participants le 30 novembre 2013 aux Pâquis démontrent une réelle envie de se prononcer et de se mobiliser sur des thématiques qui leur sont chères. La question à la fois simple et complexe de «Comment bien vivre dans son quartier?» guidera ces réflexions et le contrat de quartier contribuera, nous l’espérons, à lui donner de nombreuses réponses.

Sara Kasme

Informations sur les contrats de quartier : www.ville-geneve.ch/quartiers-geneve/contrats-quartier

Sur le quartier des Pâquis : http://bienvivreauxpaquis.parfab.ch/bvp/

Voir également

Grillades à l’Espace de quartier Sécheron

Une animation «grillades» est organisée par l’Espace de quartier Sécheron les mercredis 6, 13, 20 …