dimanche , 19 novembre 2017
Accueil » Editions » Nouvelles des Eaux-Vives » Wagner ou l’opéra hors de soi

Wagner ou l’opéra hors de soi

L’opéra sauvera le monde

Musique, poésie, philosophie, Wagner danse au carrefour de ces sciences humaines et pose son regard sur chacun de ces horizons multicolores. Ce compositeur illustre du 19e siècle ne cessera de penser à l’art, et de le mesurer à sa foi, sa spiritualité, en quête sans cesse de changer le monde par ses œuvres. L’opéra, selon le compositeur, peut nous sauver.

En étroite collaboration avec le «Geneva Wagner Festival», et à l’occasion du bicentenaire de la naissance de Wagner, la Fondation Martin Bodmer illustre fidèlement la pensée et l’œuvre de Wagner, ou l’opéra hors de soi, du 5 octobre 2013 au 23 février 2014, mettant en lumière la gamme de l’oeuvre wagnérienne aussi riche que complexe.

Personnage paradoxal, inquiétant pour son antijudaïsme d’un côté, mais remarquable artisan de la musique, le musée nous dévoile le cœur de cet univers énigmatique.

Mais à cette palette haute en couleur, ajoutons toute la dimension théorique que le personnage nous a transmis, des récits autobiographiques, philosophiques, ou encore politiques, notamment: L’Art et la révolution (1849), Art et climat (1850), Art allemand et politique allemande (1867-8), Religion et art (1880).

En fait, c’était un monstre! Un monstre de travail, un surhomme, le Nietzsche de la musique, si nous pouvons le nommer ainsi.

Pour ce faire, le musée Bodmer a regroupé plus de soixante objets, partitions, manuscrits, autographes, empruntés aux institutions helvétiques, françaises et allemandes, or une certaine partie provient directement de la collection riche et foisonnante de la Fondation Bodmer.

Il y sera donc possible de contempler des esquisses de la Mort de Siegfried, Tristan, ou encore sentir spirituellement la plume de Wagner immortaliser le fameux Tannhäuser. Nous y retrouverons également des annotations de géants contemporains, tels que Gustav Mahler ou encore Schopenhauer.

Le musée refera alors vivre Wagner, par des présentations de qualité, des projections vidéo seront proposées, ainsi qu’un diaporama mettant en lumière des manuscrits qui méritent toute notre attention.

Notons aussi que Béatrice Hegl, photographe genevoise, représentera l’univers wagnérien par une œuvre murale, intitulé Wagner, étude de scène 2013.

Cette exposition a été conçue et réalisée par Christophe Imperiali, commissaire scientifique.

Le musée est ouvert de mardi à dimanche, de 14 h à 18 h.

Des visites guidées, ainsi que des entrées gratuites sont disponibles les premiers mercredis de chaque mois, de 18 h à 21 h, lors des nocturnes culturelles.

Mehdi Ketreb

Fondation Martin Bodmer
19-21, route Martin-Bodmer
1223 Cologny
Tél. 022 707 44 33

Voir également

Festival des tramways

Autrefois verts, les tramways sont passé à l’orange puis au blanc et bleu… L’Association Genevoise …