dimanche , 19 novembre 2017
Accueil » Editions » Nouvelles des Eaux-Vives » Lyn M en concert à Collonge-Bellerive

Lyn M en concert à Collonge-Bellerive

Dans le cadre du festival Les Créatives, l’Epicentre donne une carte blanche à Lyn M, la sublime voix féminine du groupe Aloan. Rencontre avec la chanteuse genevoise qui s’offre une parenthèse «solo» le temps d’un concert qui s’annonce intense!

Comment ce projet s’est-il construit?

En fait, cela fait déjà quelques années que Stéphane Radice, le programmateur de l’Epicentre me propose de développer un projet «à moi». Le cadre du Festival Les Créatives est une belle façon de concrétiser ce souhait commun, et l’occasion de monter un projet spécialement pour l’Epicentre.

Une date qui s’annonce particulière car c’est la première fois que je joue sous mon nom et non pas en tant que groupe et parce que j’attends un heureux événement et que ce sera probablement mon dernier concert avant la maternité. Cela va être assez intense, je pense.

Quel répertoire vas-tu jouer?

Il y aura des chansons d’Aloan, forcément, ce groupe fait partie de mon quotidien depuis plus de 10 ans, mais aussi des chansons écrites en collaboration avec d’autres artistes, des reprises réarrangées et aussi quelques nouvelles créations. J’ai également la chance d’inviter des musiciens que j’admire tels que Rootwords, Pierre Omer et Soraya Berent qui me font l’honneur de se joindre à moi. Je ne suis pas une artiste qui aime travailler seule, cela me motive de jouer avec des gens que j’adore. Je m’en réjouis, j’en suis toute folle! (rire) Cela va être un pur plaisir.

Le concert sera très acoustique et les arrangements seront simples et sobres avec Alain Frey à la batterie, Eoghan de Hoog à la guitare et Alex Allflatt à la contrebasse électrique. Il y aura plein de douceur, de tendresse. Nous allons aller chercher l’intensité ailleurs que dans le volume.

Est-ce important pour toi de jouer pour Les Créatives, un festival qui donne un coup de projecteur sur la création artistique au féminin?

Oui, car ce festival est une bonne chose. Nous sommes tout de même une minorité dans ce milieu extrêmement masculin. Il est difficile de garder son identité de femme tout en s’imposant en tant qu’auteur, compositeur et pas uniquement interprète.

Symboliquement c’est beau, même si on aimerait que ce genre de festival n’ait pas besoin d’exister. Je ne suis pas féministe mais je suis consciente de ma position de femme. J’essaye de ne pas l’oublier, chaque jour.

Appréhendes-tu cette soirée?

Oui, un peu car cela va être une totale surprise, même pour moi (rire). J’ai une petite appréhension de plus parce que le concert repose sur mes épaules plus que d’habitude. J’ai plus de responsabilités et forcément un peu plus peur de décevoir.

Pour un bon nombre d’artistes, l’Epicentre est un endroit spécial.

Pour moi aussi, j’adore cette salle, elle a une âme bienveillante! Tu t’y sens bien, tu as tout le temps l’impression que quelqu’un veille sur toi.

David Chérix

Samedi 16 novembre à 20 h 30, billet Frs 25.- / tarif réduit Frs 20.-
www.aloan.ch

Service culturel de l’Epicentre, 61, chemin de Mancy à Collonge-Bellerive, tél. 022 855 09 05, e-mail: info@epicentre.ch
www.epicentre.ch

Voir également

Festival des tramways

Autrefois verts, les tramways sont passé à l’orange puis au blanc et bleu… L’Association Genevoise …