dimanche , 17 décembre 2017
Accueil » Editions » Nouvelles des Trois-Chêne » Festival Amadeus à Meinier

Festival Amadeus à Meinier

Le Festival Amadeus se déroule tous les deux ans au Carre d’Aval de Meinier. Invitant plusieurs dizaines de musiciens, allant des prestigieux aux moins connus, ce festival se déroule dans un cadre exceptionnel: la Grange de la Touvière, une ferme exploitée toute l’année par des agriculteurs.

C’est en 1987 qu’Alexis Corthay, le père de l’exploitation familiale, a hébergé pour la première fois ce festival, partageant ainsi la musique classique qu’il adore avec plus de 500 spectateurs mélomanes. Pour sa 14e édition, le Festival Amadeus offrira une double série de concerts, avec, en première partie, des concerts de genres et de continents variés et en seconde partie, un répertoire classique lui aussi piqué de diversité. Assurant une belle programmation, ce festival jouit d’un large soutien bénévole et mécène, notamment au niveau des communes de la région Arve et Lac, du DIP, de l’AMR, de la RTS et de diverses fondations. Bienvenue à vous, dans cet espace musical qui s’ouvre au cœur de la campagne, pour savourer en mélodie les parfums des soirs d’été.

Entre violons et campagne

«Tout a commencé avec des spectacles de théâtre donnés chez nous, se souvient Alexis Corthay. Un musicien de la région avait participé à ces représentations et s’était dit «il faut faire un festival de musique dans ce lieu!». Celui-ci revint avec un projet et l’aventure dure depuis 25 ans.» Afin de renouveler la programmation, le comité de l’Association du Festival Amadeus confie des mandats à trois festivals. Cette année, la nouvelle direction artistique est assurée en duo par deux jeunes femmes: Claire Brawand et Eve-Anouk Jebejian. «C’est un joli challenge pour ces deux jeunes artistes» relève Alexis Corthay, qui, à chaque édition, réussit à assister à presque tous les concerts alors que le travail de récolte des pommes bat son plein à la fin août. Au-delà du plaisir de partager sa passion pour la musique classique, Alexis Corthay se réjouit d’héberger un événement réunissant les communes avoisinantes autour d’un même projet: «Nous tenons beaucoup à ce que les habitants de cette région profitent de cet événement et sans le soutien des bénévoles et des communes, le festival ne pourrait pas exister», remercie-t-il, tout en espérant que cet événement culturel, proposé sans but lucratif, réunisse de plus en plus de soutien de la part des municipalités locales. Résolument ancré dans son environnement, le festival accueille à chaque fois des artistes locaux, tels qu’à l’ouverture avec la mezzo-soprano Carine Séchaye, qui a grandi à deux pas de la Touvière et nous fera l’honneur d’ouvrir le festival, ou encore le chœur de Meinier qui se produira le 1er septembre à midi lors du traditionnel brunch du dimanche. Pour citer quelques artistes, vous aurez le plaisir d’écouter la Quintette à vent du Philarmonique de Berlin, le Trio Goussan et sa musique traditionnelle arménienne ou encore The Fats Boys, interprétant avec vitalité du bon vieux jazz des années 30. Mêlant les musiciens de la région aux pointures internationales, mariant les mélodies à l’architecture d’une grange, ce festival réjouit tout autant les artistes que les spectateurs, qu’ils soient d’ici ou d’ailleurs.

17 concerts sur 10 jours

Alors que la série classique nous offrira des variations du baroque au XXIe siècle, l’autre série traversera les styles jazz, folkloriques, argentins ou encore l’opérette. Le programme est large et pense même aux enfants avec «Des joues fraîches comme des coquelicots», une représentation théâtrale où sept femmes nous transporteront dans les féeries d’un Petit chaperon rouge revisité. A noter que cinq concerts seront précédés d’un entretien avec les artistes ou d’une présentation par un musicologue invité. Enfin, à quatre reprises, le domaine de la Touvière pourra être visité en suivant le guide, Matthias Corthay, habitant du lieu et agriculteur. Certains disent que les vaches donnent du meilleur lait lorsqu’on leur fait écouter de la musique classique. Derrière les mélodies des archers, la fin août voit le verger des Corthay chargé de pommes mûres à ramasser. Qui sait, le jus de pomme de la Touvière aura peut-être des accents de fête…

Léna Abi Chaker

Du jeudi 29 août au samedi 7 septembre, à la Ferme de La Touvière, 10, route du Carre d’Aval, 1252 Meinier. Accès: TPG bus A – navette gratuite au départ du Grand Théâtre avant les concerts et dès leur fin, parkings à proximité. Tarifs: Frs 20.- à Frs 40.- ou forfaits et abonnements pour plusieurs concerts. Le concert d’ouverture et celui de fermeture sont gratuits. Billetterie sur le site internet dès le 5 août et sur place dès le 14 août et avant chaque spectacle, ainsi qu’au magasin Très Classic, 16, rue du Diorama. Programme complet sur www.festival-amadeus.ch. Renseignements auprès de l’Association Amadeus: tél. 022 750 20 20 ou info@festival-amadeus.ch

Voir également

Coupe Fred Fellay, première manchette

Les 29 et 30 décembre, rendez-vous au Centre sportif de Sous-Moulin pour la 1re édition …